Généraliser le recours à l'urbanisme transitoire

Les terrains inoccupés de Paris sont une ressource inexploitée, voire négligée, au vue de la densité de la capitale, la plus forte parmi toutes les villes modernes. Le défi consiste à trouver de nouveaux moyens d’encourager l’occupation temporaire de ces espaces et de favoriser la rencontre entre l’offre et la demande avec les propriétaires et les porteurs de projets.

Les enjeux

  • Les espaces non utilisés : il existe une offre constante de terrains et d'espaces inutilisés à Paris en raison de constructions qui n'ont pas encore démarré ou ont été provisoirement arrêtées.

  • Les logement temporaires : la demande de logements à Paris dépasse l’offre, même les refuges pour les sans-abri doivent refuser des personnes en raison d’une forte occupation.

  • La préservation culturelle : la ville change rapidement avec l’apparition de nouvelles vitrines, de complexes d’affaires et des restaurants qui modifient la façade historique de la ville.
      

Questions clés

  • De quelle manière les espaces non utilisés pourraient-ils être temporairement adaptés pour rassembler diverses communautés, améliorer la qualité de vie des résidents et des visiteurs et sensibiliser la population à la riche histoire de la ville ?

  • Souvent, les terrains inutilisés ont tendance à être occupés par des sans-abris. Existe-il des solutions possibles pour créer des logements temporaires sûrs pour les sans-abri dans ces espaces ?

  • De quelle manière pourrions-nous réunir le secteur privé et le secteur public pour collaborer afin d’aménager ces espaces inutilisés à Paris ?

Ce challenge conviendrait plus à des : 

  • Agriculturalistes
  • Géographes
  • Designers paysagistes
  • Designers de services
  • Autres


Intéressés par ce challenge ? 


Des questions ? Faites un tour sur notre FAQ.