Des espaces verts “intégrés”, pour répondre à des enjeux climatiques et sociaux

Ce challenge explore la possibilité de créer des parcs résilients, c’est à dire autonomes et autosuffisants. Plusieurs sujets sont à considérer : le traitement écologique des sols pollués, l’inclusion de la communauté, la production d’énergie cinétique à travers l’activité des aires de jeu (ou autre), la collecte et la réutilisation de l’eau de pluie, la flore, la faune, ainsi que la création d’espaces propices aux sports et aux loisirs. Afin de parvenir au design pérenne d’un parc résilient, tous ces éléments doivent être pris en compte, testés, et faire l’objet d’itérations.

Les enjeux

  • Préserver la charge de travail : la présence de plus d'espaces verts ne doit pas être une charge de travail supplémentaire pour les municipalités déjà très demandées. Sélectionner de plantes demandant moins d'eau ou d'entretien, ou bien encourager des actions communautaires autour du soin d'espaces verts sont des exemples à considérer et pourraient permettre de créer du lien social de quartier autour du soin de ces plantes. 

  • Externalités négatives : la présence de végétation, si elle est en général souhaitable, peut cependant entraîner des tensions autour des ressources en eau et, si non entretenue, a le potentiel de faire proliférer des dangers sanitaires (virus circulant dans l'air, moustiques transportant des bactéries dangereuses, etc.). 

  • Saturation : les espaces verts publics sont saturés pendant les vacances, les weekends, et tout au long de l'été.

  • Espaces sous-utilisé : les cours, écoles et autres espaces sont souvent inutilisés en dehors des heures de la journée. Le potentiel de ces espaces est donc conséquent, en particulier pour rediriger les flux saturants les espaces verts, tout en rapprochant des quartiers et des communautés autour de nouveaux lieux de vie. 
      

Questions clés

  • Quelles sont les solutions existantes concernant la résilience environnementale ?

  • Avec l’objectif final en tête, quels sont les éléments listés plus haut qui devraient être traités en priorité ?

  • En lieu et place d’une solution de grande ampleur, comment créer un processus modulaire et itératif pour la création d’un parc résilient ?

Ce challenge conviendrait mieux à des : 

  • Designers
  • Géographes
  • Architectes paysagistes
  • Planneurs urbains
  • Autres


Intéressés par ce challenge ? 


Des questions ? Faites un tour sur notre FAQ.