Donner les moyens aux femmes réfugiées

Donner aux femmes de toutes nationalités arrivant à Paris les moyens de s’intégrer au mieux, de trouver du travail, de s’impliquer dans du volontariat, de prendre part à la vie culturelle grâce à de nouvelles façons de s’associer et d’échanger avec les habitants et les membres de la communauté.

Les enjeux

  • Un manque d’accès au marché du travail : les femmes réfugiées sont souvent hautement qualifiées, mais n’ont pas de réel moyen d’avoir accès au marché du travail à cause de barrières linguistiques et légales à l’entrée.

  • Rompre les barrières culturelles et familiales : en raison de leurs responsabilités dans leur foyer comme s’occuper des enfants ou autres pratiques familiales traditionnelles, elles s’intègrent difficilement ou pas à leur nouvelle communauté.

  • Donner du pouvoir aux nouvelles générations : donner de l’indépendance aux femmes va aussi encourager leur famille sur le plan socioéconomique (les femmes chefs de famille sont plus susceptibles de réinvestir dans le bien-être familial) mais aussi culturellement à travers leurs relations avec leurs enfants (surtout les filles).

  • Un manque d’attention particulière : il n’y a pas d’organisation spécifique aujourd’hui qui s’adresse aux femmes réfugiées. Dans la population réfugiée globale, les hommes sont plus nombreux que les femmes (60% vs 40%), mais cela change rapidement.
      

Questions clés

  • Comment donner les moyens aux femmes réfugiées de trouver un emploi et de s’intégrer dans de nouvelles sociétés sans pour autant renier leurs propres racines et cultures ?

  • Comment aider les femmes réfugiées à atténuer les différences de coutumes et traditions entre leur pays natal et leur nouveau foyer ? Comment peuvent-elles parvenir à concilier les deux et aider leurs enfants à grandir en composant avec ces différences ?

  • Comment parvenir à inclure ces femmes dans la société, dans les activités des associations et des oeuvres de charités, ou même dans la sphère politique ?

  • Quelles actions entreprendre pour favoriser et encourager l’intégration de ces femmes en zones urbaines ? (Un autre problème actuellement délaissé reste celui des différences fondamentales entre l’intégration en zones urbaines et en zones rurales.)

Ce challenge conviendrait mieux à des : 

  • Designers de services
  • Autres


Les inscriptions sont désormais closes !  


Des questions ? Faites un tour sur notre FAQ.