Améliorer la gestion de l'information sur les catastrophes naturelles avec le Centre sismologique euro-méditerranéen

Fondé en 1975 par la Commission sismologique européenne (CSE), le Centre sismologique euro-méditerranéen (EMSC) est une organisation non gouvernementale internationale et à but non lucratif chargée de fournir des informations en temps réel sur l'activité sismique. Le CSEM détient des données incroyablement précises sur l'activité sismique en cours.

Ses efforts se concentrent sur l'accès à l'information pour les personnes touchées directement ou indirectement (famille, amis, etc.) par un tremblement de terre. Pour ce faire, le CSEM a développé une application mobile, LastQuake, conçue par des sismologues pour faciliter, en complément de son site internet, l'alerte et l'échange d'informations (photos géolocalisées, témoignages sur le terrain) au cours des premières minutes d'un séisme. LastQuake compte près de 200 000 utilisateurs et est disponible pour les appareils Android et Apple.

Les enjeux

  • Peu de témoignages de la réalité du terrain : la récolte d’informations dans les zones les endommagées est fortement limité ;

  • Une consultation importante provenant de la diaspora : on constate qu’une forte proportion des consultations des outils du CSEM provient de la diaspora du pays dans lequel a lieu le séisme afin de s’informer sur un événement qui peut impacter leurs proches via aussi d’autres moyens de communication (téléphone, réseaux sociaux etc.).  

  • Le CSEM souhaiterait exploiter les informations recherchées et collectées par la diaspora pour améliorer la cartographie des dégâts et ainsi renforcer l’efficacité des opérations de secours. 

Questions clés

  • Comment peut-on collecter et agréger des informations en temps réel via des sources multiples (témoignages terrains, sources nationales et internationales, social media, alertes, annonces des personnes indirectement touchées par le tremblement de terre) ?

  • De quelle(s) façon(s) le processus de validation et de vérification de l'information fournie par la diaspora peut-il devenir plus transparent et moins long ?

  • Comment les données collectées et organisées peuvent-elles devenir des atouts pour la performance des équipes de secours sur le terrain ?

Ce challenge conviendrait mieux à des : 

  • Data scientists
  • Développeurs
  • Autres


Intéressés par ce challenge ? 


Des questions ? Faites un tour sur notre FAQ.